Le Directeur de la Facilité africaine de soutien juridique rend une visite de courtoisie au Président de la BAD

10/12/2015
Le 8 décembre 2015, le Directeur de la Facilité africaine de soutien juridique (ALSF), M. Stephen Karangizi, a rendu une visite de courtoisie au Président du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD), M. Akinwumi Adesina.

Le Directeur de l’ALSF a félicité le Président Adesina pour son élection en tant que 8e Président du Groupe de la BAD et l’a informé des succès et des performances realisées par la Facilité au cours de l’année fiscale de 2015.

Lors de leur entretien, M. Karangizi a souligné l’engagement de l’ALSF à explorer et renforcer les domaines de collaboration qui pourraient contribuer au succès du « Nouveau pacte pour l’énergie en Afrique » (« New Deal for Energy in Africa ») de la BAD. Cette initiative vise à accélérer l’accès universel à l’énergie à l’horizon 2025.

Il a aussi mis l’accent sur le fait qu’une approche multidimensionnelle est requise pour réduire l’asymétrie constatée entre les gouvernements africains et les investisseurs en termes de capacité de négociation. M. Karangizi a mentionné que l’ALSF met en œuvre des programmes de renforcement de capacités ciblés et que la Facilité a d’ailleurs publié un guide intitulé « Comprendre les contrats d’achat d’électricité » qui a pour but de fournir les outils et l’expertise nécessaires aux gouvernements africains afin de leur permettre de conclure des transactions bénéfiques tant pour les gouvernements hôtes que les investisseurs.

Le Président Adesina a salué les efforts de l’ALSF qui visent à atténuer les défis auxquels les gouvernements africains font face lors de la négociation de transactions complexes. Le Président a aussi souligné que l’ALSF joue un rôle catalyseur qui pourrait contribuer à la promotion de la transparence et de la responsabilité en Afrique.
Hébergée au sein de la BAD, l’ALSF met actuellement en œuvre 52 projets dans 35 pays membres de la Banque africaine de développement. Ces projets concernent les domaines suivants : la négociation d’accords dans le secteur des industries extractives, le développement des infrastructures et des PPP (incluant le secteur de l’énergie), les accords d’investissement et les transactions commerciales qui y sont liées, ainsi que la gestion de la dette et les contentieux.